header_deposer_annonce
Français English
» BTP
Exporter en pdf  Exporter en pdf
BTP

Bâtiment et Travaux Public, un secteur fort de l'économie nationale

 

 

Avec plus de 140 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 1,4 millions de salariés, le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) tient une place importante dans l'économie française. Ce secteur regroupe toutes les activités de conception et de construction des bâtiments publics ou privés et des infrastructures comme les routes ou encore les canalisations. Le BTP représente 11 % du PIB français.

 

Un secteur historique
Le BTP français prend un élan décisif à la Libération. En effet, pour faire face à la demande de logements et pour reconstruire les infrastructures détruites, le Bâtiment et les Travaux Publics ont pris une envergure stratégique. Cette expansion a perduré pendant les décennies suivantes, permettant la naissance des trois majors français du secteur : Vinci, Bouygues et Eiffage. Ces trois grands groupes apportent à la France une place importante sur le marché mondial de la construction et de la maintenance des infrastructures et des bâtiments.

Le BTP français présent dans le monde
Dans le rang mondial, Vinci est le premier groupe de construction et de concessions. Il emploie plus de 163 000 personnes et son chiffre d'affaires a dépassé les 34,8 milliards d'euros en 2010. Le groupe Bouygues BTP, Energie, Maintenance compte, quant à lui, plus de 130 000 employés et représente la France dans 80 pays. Enfin Eiffage est le cinquième groupe européen et a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 13,3 milliards d'euros dont 16 % pour des projets internationaux. Mais le secteur du BTP français ne se réduit pas à ses trois majors. En effet, 86 % des entreprises de BTP sont des entreprises artisanales qui comptent moins de 6 salariés.

La relance au sortir de la crise
Comme un grand nombre de domaines économiques et industriels, le secteur du BTP a souffert de la crise financière de 2008. Les activités de construction et les nouveaux chantiers ont reculé de 5,2 % en 2009. Cette diminution a entraîné une forte baisse des emplois. Mais depuis le premier trimestre 2011, le BTP commence à repartir à la hausse. En effet, le secteur enregistre de nouveau une très nette reprise du marché. Le nombre de chantiers augmente tout comme le besoin de main d'œuvre qui l'accompagne. Le BTP français a réussi à sortir de la crise et apparaît de nouveau comme un secteur d'activité à fort potentiel de croissance. Grâce à la reprise, il devrait créer 150 000 emplois d'ici 2015.

Le BTP en phase avec l'économie verte
L'économie verte est aussi un des facteurs qui a permis au BTP de sortir de la crise. Depuis le Plan Climat de 2004, la loi de programme sur les orientations de la politique énergétique (POPE) de 2005 et le Plan Bâtiment du Grenelle de l'environnement de 2007, le BTP est en première ligne pour la lutte contre le réchauffement climatique. En effet, de tous les secteurs économiques, le BTP est celui qui consomme le plus d'énergie – soit 43 % de la consommation énergétique française. Le Bâtiment doit donc se conformer aux engagements pris par la France pour le développement et surtout la construction durable. Plusieurs dispositifs ont été mis en place pour que ces engagements soient tenus au niveau des constructions neuves mais aussi pour les bâtiments existants. La politique énergétique de la France s'appuie sur la sensibilisation des entrepreneurs du bâtiment à la recherche de la performance énergétique. Elle permet aussi de les inciter à réduire leur consommation en utilisant des matériaux, des systèmes et des techniques de construction se basant sur les énergies renouvelables.

Recherche rapide
 
boxe_droite_recommander_ami